La bourse pour les nuls : la bourse c’est quoi ?

La bourse est un endroit où s’échangent des milliards tous les jours. Que se soit en action, en obligation, en OPMCV voir en SICAV, il existe de nombreuses méthodes d’y être actif. Tous ces produits financiers ont bien entendu des utilités différentes et surtout des proportions de risque qui leurs sont propres.

De nos jours la plupart des bourses ont été dématérialisée pour n’être plus qu’active sur internet via la bourse en ligne, il existe encore néanmoins plusieurs places de marchés ou se regroupent les trader comme wall street par exemple mais la plupart des opérations qui y sont effectuées se font via les broker en ligne.

Autrefois les titres s’échangeaient de la main à la main mais le temps précieux qui était perdu en effectuant cette transaction a été optimisé ce qui fait qu’aujourd’hui lorsque vous achetez des actions, vous ne pouvez pas compter sur ce titre papier avant plusieurs jours ou semaine, bien souvent le titre ne vous parvient même pas dans la mesure ou le temps que ceux-ci arrive, ils sont déjà revendu avec une plu-value ou non sur les marchés financiers.

Outre la bourse classique où s’échangent les titres des différentes sociétés cotées, vous retrouvez un autre marché qui est appelé le Forex pour Foreign Exchange, ce marché, le plus grand de la planète n’est constitué que de devise, en effet c’est via ce marché que vous pouvez effectuer des transactions dans une autre devise que la votre avec bien entendu une fluctuation du cours de ces devises en fonction de l’activité politique propre à chaque état pouvant battre monnaie.

Un européen qui souhaiterait acheter des actions Apple devra donc sans qu’il le sache intervenir sur deux marchés différents, le premier le Forex qui lui permettra de transformer ses euros en dollars et ensuite le Nasdaq américain afin de pouvoir y acheter dans la devise américaine le titre de l’action Apple, il en va de même lorsqu’il revendra son titre. Le bénéfice qu’il en tirera sera donc calculé en fonction de 4 opérations et non de deux lorsqu’il achète une action européenne en euro.